DõTerr.Club.png

Comment diffuser mes huiles essentielles



La voie respiratoire est une des multiples façons de bénéficier des vertus des huiles

essentielles.

Les diffuseurs à brumisation (aussi appelaient à ionisation) sont très efficaces car ils

permettent de disperser les molécules aromatiques en micro particules dans l’air ambiant

sous forme d’un brouillard très fin. Plus les particules diffusées sont fines, plus elles restent

longtemps en suspension dans l’air.

La diffusion d’huiles essentielles s’utilise en prévention et traitement de toutes les

manifestations anormales de la sphère pulmonaire, de l’équilibre psychique et nerveux mais

également pour assainir et désinfecter l’air ambiant.


Voici les huiles à privilégier dans son diffuseur :

- Les huiles issues de conifères tels que le pin sylvestre, sapin, épinette noire… qui

comportent un fort pourcentage de terpènes aux propriétés antiseptiques aériennes,

anti-infectieuses, purifiantes, expectorantes et énergisantes.

- Les huiles essentielles de la famille des Ester riche en acétate de linalyle tel que la

lavande, petit grain, camomille romaine, ylang-ylang…

- Les huiles essentielles issus des citrus tels que l’orange, la mandarine, le citron, le

pamplemousse, la bergamote… pour leurs propriétés purifiantes, et équilibrantes du

système nerveux.

- Les huiles essentielles de la famille des aldéhydes terpéniques tels que l’eucalyptus

citronné, la mélisse, la citronnelle… dont la diffusion est le meilleur mode d’utilisation

pour leurs propriétés antibactériennes et antiseptiques aériennes entre autres.


Cependant toutes les huiles essentielles ne sont pas conseillées pour être diffusées seules.

- Les huiles essentielles dites « lourdes » : patchouli, vétiver, santal, myrrhe…

- Les huiles essentielles trop fortes : cannelle, menthe poivrée, origan… car elles sont

incommodantes très rapidement.

- Eucalyptus globulus pur (assèche les muqueuses)

- Les huiles essentielles à forte proportion de phénols (thym à thymol, girofle,

gaulthérie odorante… car irritantes et incommodantes

- Les huiles essentielles comportant une forte proportion de cétones : sauge officinale,

menthe poivrée, hélichryse…


La diffusion des huiles essentielles en synergie est toujours plus intéressante et permet

de ne pas être incommodé par des huiles irritantes. Il est nécessaire de définir l’effet général que l’on désire obtenir (relaxant, tonifiant, antiseptique pulmonaire… etc.) et ensuite dechoisir une sélection d’huile (entre 2 et 5). Le mélange des huiles peut se faire aussi selon ses propres critères olfactifs.


Perrine Robert, Leader SILVER DōTerra.